RFID

rfid

Une puce RFID (pour Radio-Frequency IDentification) est une puce avec un identifiant unique qui émet un signal radio. Le tout a été «développé» dans les années 1970. Fort à parier que c’est de la technologie extraterrestre récupérée.

capture du 2019-01-13 11-18-44

Wikipédia

Elle est employée entre autres pour identifier et faire le suivi de la marchandise. Par exemple, les documents de la bibliothèque de Québec sont dotés d’une telle puce. Lorsque vous empruntez un document, l’identifiant de la puce du document est associé à votre compte.

https://www.imotionsecurite.com/nedap-library-montreal-fr/index.html

Dans les années 1980, la taille de cette puce était similaire à celle d’un grain de riz.

rfid_rice

Si vous voulez bricoler un système, vous pouvez acheter le matériel à un fournisseur de composantes électroniques. Le tout sera assez convivial : des autocollants contenant des puces, un lecteur, un logiciel pour associer un identifiant à un élément dans une base de données.

capture du 2019-01-13 11-24-03

https://www.robotshop.com/ca/en/catalogsearch/result/?q=rfid&order=relevance&dir=desc

De nos jours, les puces RFID peuvent être de la taille nano. Lorsque je dis que les vaccins sont davantage une question de contrôle que de santé, c’est cela. Des puces sont injectées aux gens. Ainsi, la population peut-être suivie. Pourquoi le gouvernement pousse tant sur la vaccination ? Parce qu’il veut que tout le monde soit doté d’une puce. Pourquoi chaque vaccin est soigneusement identifié avec un code barre, code barre qui est également attribué à la personne vaccinée ? Parce qu’il faut pouvoir associer l’identifiant RFID à la personne.

Ce n’est pas différent des puces insérées dans les animaux domestiques. Le vétérinaire s’en sert pour faire le suivi médical. Si l’animal est perdu, puis retrouvé, il peut être ramené à son propriétaire grâce à la puce.

dog_rfid

https://tomlinsons.com/blogs/articles/pet-microchipping-8-questions-answered

La portée du signal radio a augmenté. Les modèles pour les consommateurs ont une portée de quelques mètres. Mais il existe des modèles plus avancés avec des portées beaucoup plus grande, de l’ordre de 120 kilomètres. Couplé à des satellites, il est possible de suivre littéralement les gens du haut des airs.

https://skyrfid.com/RFID_Range.php

https://www.rfidjournal.com/faq/show?138

Le côté obscur de cette technologie maintenant. Durant la Seconde Guerre mondiale, les entreprises allemandes avaient recours à de la main-d’œuvre esclave. Les hommes étaient au combat, les femmes au foyer afin de produire la prochaine génération. Bref, il y avait un déficit d’employés pour la production industrielle. Les prisonniers de guerre sont devenus cette main-d’œuvre forcée. Les conditions étaient abjectes. Nous retrouvons des systèmes similaires au Japon et en URSS.

https://encyclopedia.ushmm.org/content/en/article/forced-labor-an-overview

capture du 2019-01-13 11-33-50

https://en.wikipedia.org/wiki/Forced_labour_under_German_rule_during_World_War_II

capture du 2019-01-13 11-35-45

https://en.wikipedia.org/wiki/Foundation_Remembrance,_Responsibility_and_Future

Les Allemands ont l’habitude d’être efficaces. Par exemple, la gestion des camps de concentration employait la technologie novatrice d’IBM pour gérer le flot de personnes. De nos jours, l’informatisation est banale. Mais dans les années 1940, c’était digne de la science-fiction. Surtout pour gérer la mort de millions de gens.

capture du 2019-01-13 11-37-00

https://ibmandtheholocaust.com/

Ce que les gens ne réalisent pas encore est que l’emploie d’esclaves n’a pas cessé avec la fin du conflit. La production s’est continué sous la glace en Antarctique. Un vaste complexe industriel fut développé dans des cavernes chauffées par les volcans situés tout près. Une vaste main-d’œuvre esclave est nécessaire pour maintenir la production. Il en va de même pour les colonies établies sur Mars et sur des lunes comme Cérès.

Antarctique

Mars

Cérès

Comment faire le suivi de tous ces esclaves ? Par des puces RFID ! Une entreprise de la Silicon Valley a produit plusieurs milliards de ces puces dans les années 1980. Un an plus tard, elle fermait ses portes. Les puces ont disparu. C’est William Pawelec, un expert en informatique, qui révéla l’affaire. Il accorda une entrevue à Steven Greer :

https://www.youtube.com/watch?v=9OiZRr9V7Z4

https://hubpages.com/politics/NWO-New-World-Order-William-Pawelec-On-RFID-Chips-The-Disclosure-Project

http://www.exopolitics.org/siemens-implicated-in-tracking-forced-labor-slaves-in-space/

Il y a des millions de gens qui disparaissent de par le monde. Ils ne servent pas qu’à de la main-d’œuvre servile dans des usines cachées. Ils servent aussi à différents trafic : sexuel, organes, etc. Ils deviennent littéralement de la marchandise, avec une puce RFID, utilisé comme un code barre à l’épicerie.

 

Les révélations de William Tompkins et Corey Goode au sujet de la traite d’êtres humains dans l’espace ne sont pas une fiction lorsque nous regardons de près les faits.

Actuellement, le gouvernement américain est partiellement arrêté pour une question de budget. L’administration Trump veut des fonds pour bâtir un mur pour protéger la frontière sud, ses opposants ne veulent pas lui accorder. Le mur doit entre autres mettre un terme à ce genre de trafic à cette frontière. Pourquoi les opposants au mur n’en veulent pas ? Serait-il qu’ils profitent de ce trafic ? Et pourquoi des médias, comme Radio-Canada, minimisent ce trafic ? Serait-il qu’ils ne veulent pas que les gens réalisent l’ampleur de celui-ci ?

#LeGrandRéveil
#SuivezLeLapinBlanc

Publicités