Chronoviseur

chronoviseur

Après qu’un abonné de Kabamur ait évoqué le chronoviseur, j’ai cherché à en savoir davantage. Je fus surpris de constater que la bibliothèque avait un livre à ce sujet. Je l’ai emprunté et je l’ai lu.

Le chronoviseur serait un appareil permettant de voir le passé ou l’avenir. Donc, un appareil similaire à Looking glass. La représentation n’est toutefois pas comme un téléviseur, mais une représentation holographique réduite d’événements passés ou futurs, ce avec le son et le mouvement. Bref, un appareil extraordinaire qui bouleverserait l’humanité.

Le Père François Brune a rencontré par hasard le Père Pellegrino Ernetti lors de vacances. Les deux hommes partageant des vues similaires sur l’état de l’Église, ils se lièrent d’amitié et discutèrent de différents sujets. Ernetti finit par confier à Brune qu’il avait construit dans les années 1950 avec l’aide de scientifiques un appareil permettant de voir le passé. Il l’avait utilisé pour écouter un discours de Mussolini, de Napoléon, une représentation d’une tragédie grecque et bien entendu la passion.

Le livre Le nouveau mystère du Vatican du père François Brune relate l’enquête de ce dernier pour départager le vrai du faux. Les principes scientifiques avancés sont faibles. La construction de l’appareil n’est pas expliqué. Ce qui me porte à croire que son origine est la même que loonking glass : extraterrestre. D’autant que Werner von Braun (NASA) y portait un intérêt particulier.

Mais voilà, les expérimentateurs ont rapidement réalisé la portée d’un tel appareil :

C’est la porte ouverte à la plus effroyable dictature que la Terre ait jamais connue.

Ernetti cité dans Père François Brune, Le nouveau mystère du Vatican, p. 32

L’appareil fut démonté. Ses plans archivés en lieu sûr. Les découvertes avaient été partagé avec le pape Pie XII, qui s’était montré très intéressé. Par la suite, le Vatican a tout fait pour nier l’existence de quoi que ce soit, discréditant Ernetti, menaçant ceux qui s’y intéressait.

L’endoctrinement catholique de l’auteur l’empêche de comprendre le temps et l’univers, donc le fonctionnement de cet appareil. Il évoque des recherches et des travaux dans la même veine, a recourt à des médiums pour étayer son enquête, mais rien de convainquant.

Est-ce que le chronoviseur et Looking glass sont le même appareil ? Peut-être. Le Vatican a très bien pu s’en emparer à son avantage. Ou von Braun. Si les gens avaient accès à cet appareil comme à un téléviseur, s’en serait fini pour le Vatican et l’Église. Et pour la NASA et le gouvernement de l’ombre. Peut être que les deux appareils sont d’origines différentes, mais reposent sur les mêmes principes. Une chose est certaine : un tel appareil aurait un impact important sur la société.

Nous en sommes témoin présentement : Hillary Clinton qui se croyait assurée de la victoire, l’ayant vu dans un tel appareil, s’adonna à toutes les dérives sans crainte, un Q «prédisant» des éléments futurs en défiant toute probabilité, l’assassinat d’un général iranien pour empêcher un attentat qu’il devait commettre. Est-ce que l’humanité s’est engagée sur une pente glissante ?

Il y a plusieurs futurs possibles, selon les choix que nous effectuons. L’opérateur de l’appareil teinte ce qu’il verra. Mais quand est-il du passé ? Est-il fixé ou mouvant comme l’avenir ? Est-ce que certaines personnes verraient la mort de Nelson Mandela en cellule et d’autres le verraient devenir président d’Afrique du Sud ? Ma curiosité est davantage sur le passé que l’avenir. Nous ignorons tout de notre histoire, à cause de la propagande, et j’aimerais bien la connaître. En même temps, je me rappelle le choix d’Helen Schucman dans la caverne : elle avait accès à tout le passé et tout l’avenir, mais a choisi le présent; «Dieu est». La sagesse édicte de faire le même choix.

L’auteur termine son livre par ces mots :

Que ce soit l’appareil du Père Ernetti, reconstruit en secret par quelques-uns des savants qui ont contribué à sa mise au point, ou un autre appareil semblable, tout semble indiquer qu’un jour, bientôt peut-être, l’humanité devra faire face à la révélation de son passé. Si l’on en juge par son présent, le choc sera terrible !

Père François Brune, Le nouveau mystère du Vatican, p. 188

Le Père Brune est mort l’an dernier. Ce jour est arrivé. Est-ce que l’humanité y est prête ? Peut-être pas. Mais c’est nécessaire de briser les mensonges dans lesquels elle vit depuis trop longtemps.

Un commentaire sur “Chronoviseur

Les commentaires sont fermés.